Il y a maintenant 11 ans, le studio Ion Storm nous proposait un petit chef-d’oeuvre vidéoludique : Deus Ex. Ce FPS mêlant RPG, action et infiltration avait surpris par la liberté qu’il offrait au joueur. Après un second épisode qui avait grandement déçu les fans du premier opus, Eidos Montréal se voit confier le développement du troisième volet : Deus Ex : Human Revolution. La pression sur le studio québécois était très forte, autant de la part de la presse spécialisée que des fans de Deus Ex premier du nom. Ont-ils réussi à créer le chef-d’oeuvre tant attendu ? Réponse dans ce test !

Scénario

Human Revolution est la préquelle de la série Deus Ex. L’action se déroule en 2027, dans la peau d’Adam Jensen, chef de la sécurité de Sarif Industries, une société basée à Detroit spécialisée dans la recherche sur les augmentations, sortes de prothèses permettant d’accroître les capacités de l’Homme : super-force, meilleure capacité de persuasion, camouflage optique, etc… Alors que Sarif Industries allait annoncer au monde une découverte qui allait révolutionner les augmentations, un petit groupe armé et augmenté attaque le QG de l’entreprise, kidnappe les scientifiques, et vous laisse sur le palier de la mort. David Sarif, votre patron, décide, pour vous sauver, de remplacer vos organes endommagés par des augmentations. A votre réveil, six mois plus tard, vous vous lancez à la recherche de ceux qui ont détruit votre vie, mais pour cela,  vous devrez faire face à un complot d’une envergure que vous ne soupçonnez pas (enfin, maintenant que je vous l’ai dit, si..).

Gameplay

Deus Ex reprend la recette qui avait fait le succès du premier épisode : vous êtes libre d’accomplir vos missions de manière bourrine ou infiltration. Pour cela, le level-design vous offre moult passages (conduits d’aération, portes, fenêtres), mais les augmentations que vous choisirez vous aideront aussi. Vous pourrez ainsi obtenir un camouflage optique, la capacité de pirater les portes verrouillées et les PCs, une peau fortifiée pour mieux résister aux balles, etc…(mention spéciale à l’augmentation sociale qui vous permet d’avoir des infos psychologiques sur votre interlocuteur pour le persuader d’obéir à vos ordres). Ces augmentations sont achetées grâce à des points de dynamisation que vous gagnez à chaque niveau d’XP. L’expérience vous récompense pour à peu près tout, que ce soit pour avoir abattu un ennemi ou pour l’avoir assommé ou pour vous être infiltré sans être repéré. Cela vous permet de gagner des levels quelle que soit votre façon de jouer. Hormis ce système d’augmentation, le jeu est assez « classique » (attention, ça n’a rien de péjoratif), c’est un FPS avec l’originalité de passer à la troisième personne lorsque l’on se met à couvert et lors des éliminations au corps à corps. Seul véritable bémol au niveau du gameplay : l’IA. Certes, elle n’est pas catastrophique, mais elle fait vraiment tâche en comparaison du reste. En effet, si on prend le parti pris de jouer bourrin, qu’on tue 10 ennemis de manière pas vraiment discrète et qu’on se cache dans un conduit d’aération, au bout d’un certain temps, vos ennemis vont arrêter de vous chercher… Ça ne m’aurait sûrement pas gêné dans n’importe quel autre jeu, mais quand on atteint un tel niveau de qualité, le moindre petit défaut se voit très bien. De plus, on note avec satisfaction que l’équilibre du jeu est très bon, que l’on soit discret ou bourrin…..sauf contre les boss, qui sont totalement déséquilibrés : il peuvent être simplissimes ou quasi-imbattables (je vous laisse chercher quelques vidéos sur Youtube, c’est assez comique parfois…).

Graphismes/Bande son

Techniquement, il y a du bon et du moins bon, et je commencerais par le bon. La bande son est vraiment réussie. La VO est vraiment de très bonne facture, les dialogues ne sont jamais ennuyeux ou mal joués. Quant aux musiques, elles collent parfaitement à l’univers, même la petite mélodie jouée avant l’ouverture du menu principale est très réussie ! En somme, que du bon côté audio. Maintenant, passons au moins bon. Graphiquement, c’est moins impressionnant. Loin de moi l’idée de dire que le jeu est moche, mais je m’attendais quand même à mieux pour un jeu de ce standing. Les animations et la qualité des textures laissent vraiment à désirer pour un jeu développé depuis plus de quatre ans… Pour finir sur un point positif, j’aimerais quand même saluer le boulot du studio sur l’ambiance cyberpunk du jeu qui est tout simplement exceptionnelle. Personnellement, le dernier jeu avec une ambiance aussi réussie auquel j’ai joué, c’est Assassin’s Creed. Autant dire que c’est un vrai point fort de ce Deus Ex.

Je ne vais pas tourner autour du pot très longtemps, Deus Ex : Human Revolution est une réussite presque totale. La qualité technique et l’IA l’empêche de s’élever au niveau de jeu culte, mais l’aventure reste exceptionnelle. Un jeu à posséder absolument !
  • L’univers exceptionnel
  • La bande son
  • Un gameplay équilibré…
  • …sauf contre les boss
  • Limite techniquement
  • Une IA parfois aux fraises

A propos de l'auteur

Rédacteur jeu vidéo PC de la bande et ceinture noire en feignasserie !

Une réponse

  1. darky

    Énorme comme jeu :D mais je suis d’accord avec toi pour les boss .. j’ai réussi à vaincre le premier boss seulement avec le tazer :/

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.

Image CAPTCHA

*

What is 5 + 3 ?
Please leave these two fields as-is:
IMPORTANT! To be able to proceed, you need to solve the following simple math (so we know that you are a human) :-)