A LA UNE, PC, TESTS

[TEST] LIMBO sur PC

Comme chaque été depuis 3 ans, Valve a lancé ses fameuses Summer Sales sur sa plateforme de vente de jeux dématérialisés Steam. C’est ainsi que j’ai pu me procurer le très bon LIMBO, que je trouvais trop cher à sa sortie (plus de 10€). C’est donc délesté de 2,49 pauvres petits euros que je me suis lancé dans l’aventure de ce petit bonhomme noir !

Après quelques minutes de téléchargement et un double-clic, nous voilà plongés dans le monde sombre de LIMBO. Première chose qui saute au yeux, la direction artistique du titre. Le jeu est entièrement en noir et blanc, avec un filtre granuleux du plus bel effet. Pas de musique tapageuse à la Call of Duty, juste du silence, un peu de vent et quelques bruitages. Votre personnage, alors allongé (ou plutôt inconscient), se lève dans une sombre forêt, et vous voila parti pour votre périple. Pas de tuto ou quoi que ce soit pour vous expliquer quoi faire, le jeu démarre direct dans le vif du sujet. On devine rapidement que les flèches directionnelles servent à se déplacer et à sauter. Jusque là, pas de souci. Arrive alors le premier obstacle : un chariot à tirer pour libérer le chemin… Après un rapide passage dans le menu pause, on apprend qu’il y a une touche d’action, et on est reparti !

Cours, Forrest !!! Cours !!!

Le jeu se veut extrêmement simple dans le gameplay. Aucune extravagance n’est présente, seulement des sauts, du timing, et des trucs à pousser. A l’ancienne quoi. Mais simple n’est pas toujours synonyme de simpliste. Chaque situation est différente, et les obstacles que vous rencontrerez tirent parti soit de la physique, soit de vos réflexes. Et de réflexes, vous en aurez besoin. En effet, le jeu est remplit de pièges sournois, qui vous tueront à maintes reprises. Vous devrez souvent mourir ne serait-ce que pour comprendre comment continuer votre progression ! Mais pas d’inquiétude de frustration, les checkpoints sont très nombreux et bien placés, souvent juste avant l’objet de votre mort.

Mieux vaut grimper vite si vous ne voulez pas finir en pâté

Et la mort est omniprésente dans ce titre à l’ambiance très noire. Vous passerez votre temps à vous faire empaler, écraser, brûler, [compléter avec toute autre violente forme de décès], etc… Mais vous subirez toutes ces souffrances dans l’unique but de … rien. Le jeu n’a pas de scénario, aucune histoire à laquelle s’accrocher. Autant cela aurait été un défaut dans bon nombre de jeux, autant là, ça ne pose pas de réel souci. On avance petit à petit dans le jeu, sans se soucier d’autre chose que de sa survie et de l’ambiance glauque dégagée par le titre. Malheureusement, l’euphorie sera de courte durée. Et c’est bien le cas de le dire. Pour les plus talentueux, le jeu ne vous prendra qu’à peine 3h, et jusqu’à 4 si vous êtes un peu manchot du clavier. Autant dire que si vous avez pris le jeu en solde à 2,49€ comme moi, ça va, mais si vous devez débourser le véritable prix du jeu, à savoir 9,99€, y’a de quoi se sentir eu…

Mais qui a foutu ces piques à brochettes là !!!

LIMBO est, en dépit de son ambiance noire, une bouffée d’air frais dans notre monde vidéoludique pollué de super-productions. Une véritable oeuvre d’art bourrée de qualité, mais qui souffre malheureusement d’un rapport durée de vie/prix trop faible par rapport à d’autres petites productions tout aussi réussies. On frôlait un très grand jeu. Dommage.
  • Une empreinte graphique originale rafraîchissante
  • L’ambiance glauque à souhait
  • Le gameplay simple mais pas simpliste
  • Un prix élevé…
  • …pour une durée de vie pas très élevée

Incoming search terms:

  • limbo logo
  • le monde de limbo sur pc
  • limbo au clavier
  • limbo clavier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*



deux + = 10

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>