Il faut dire qu’un tel titre est plus que révélateur, qui n’y a pas pensé ? Je ne vais pas dire que c’est mon cas, étant encore étudiant, mais bon, voilà un thème qui doit en parler à plus d’un.
Le plus étonnant pour ce film est sûrement avant tout son casting impressionnant ! On y retrouve pas moins que les deux géants Kevin Spacey et Colin Farrell, tout deux bien loin de ce que l’on a l’habitude de voir (un peu moins pour Spacey avec Les chèvres du Pentagone). Auprès d’eux on trouve tout d’abord Jennifer Aniston puis de l’autre coté Jason Bateman, Charlie Day et Jason Sudeikis les trois vrais héros de notre histoire.
Voilà ce qui est l’atout de promotion de : Comment tuer son boss ?, car en soi, il s’agit de la seconde tentative de Seth Gordon dans le monde du long métrage, surtout connu pour son rôle dans quelques grosses séries en temps que réalisateur pour quelques épisodes (The Office, Modern Family). sbobet login

Nick, Dale et Kurt son trois employés plus que banals, ils se battent de tout leur être afin de garder un travail décent, voir même d’obtenir la promotion de leurs rêves, mais voilà, un problème vient s’opposer à eux, leurs boss. Ceux-ci répondent aux nom de Bobbey, Dave et Julia, 3 véritables salopards comme on en fait plus de nos jours. Ne pouvant simplement pas changer de boulot pour différentes raisons personnelles, ils se font à l’idée qu’une seule solution est désormais possible : mettre fin à leurs jours. Mais étant totalement novice dans ce métier ils vont faire affaire avec un étrange personnage au doux nom de Mother Fucker Jones (Dean Jones c’est pas assez classe).

Voilà donc en gros le scénario de Comment tuer son boss ?, qui est comme on pouvait l’imaginer basé sur la vie personnelle d’une personne, celle-ci étant le scénariste, Michael Markowitz. Il ne faut donc pas s’attendre à un scénario sans pareille, simplement de quoi mettre en avant des dialogues simplement monstrueux.
Il y a bien un ou deux petits twists qui sauvent un peu le scénario de temps en temps.

Mais comme je le disais, la vraie qualité de ce film c’est avant tout son casting, un casting où tous les acteurs, grands comme moins connus, ne se disent qu’une seule et unique chose : “Et si on se marrait un petit coup?”
Le souci, c’est que ce sont les “boss” qui marquent ainsi vraiment l’écran, ces derniers occultent totalement les vrais héros de l’histoire, ceux qui devraient être véritablement mis en avant: cette bande de copain qui en a marre de faire office de punching-ball. Ils se retrouvent rapidement au second plan et c’est bien dommage, car Bateman (Nick Hendricks), Day (Dale Arbus) et Sudeikis (Kurt Buckman) auraient pu compléter à merveille le film et le rendre d’autant plus comique !

Colin Farrell (Bobbey Pellitt) est épique, complètement débauché et attardé, il est rare de le voir dans ce genre de rôle, et cette mèche… cette mèche ! Collée sur le haut de son crane c’est si démoniaque, et son travail sur le personnage a tout pour rendre le personnage d’autant plus écoeurant !
C’est aussi une bonne surprise de retrouver Kevin Spacey (Dave Harken), sûrement le vrai bad guy de l’histoire, le patron le plus salaud de tous et il nous le fait vite comprendre, avec ce rictus infâme qu’il s’empresse de targuer. Car la dernière, campée par Jennifer Aniston (Julia Harris), n’a en soit rien de très problématique, mais malheureusement elle ne donne pas vraiment une personnalité au personnage, elle ne fait que simplement jouer la nymphomane… enfin ça suffit en fait dans ce sens.
Et puis il y a Mother-Fucker Jones, joué par Jamie Foxx, un personnage plus que mystérieux impossible à prendre au sérieux plus de quelques secondes.

Mais voilà, si il s’agit avant tout d’un film totalement axé sur son coté comique, j’avoue avoir sourie à de nombreuses reprises durant tout le film, mais ce fut tout. On a du mal à vraiment sentir le coté totalement décalé de cette histoire, la base étant trop fragile.
Les gros passages comiques sont attribués aux “boss”, les employés n’ont le droit qu’aux scènes comiques de second plan et on s’en attriste.

Et ce n’est pas parce que l’on s’attarde sur un film comique que l’on ne peut pas faire au passage une petite critique, même sans prétention à son sujet. Ainsi si on traite de la relation entre un boss et son employé, il pourrait être intéressant de la mettre beaucoup plus en avant et cela de manière comique. Mais malheureusement non, on a rien de ceci.

Comment tuer son boss ? est un film qui a beaucoup trop pris le loisir de s’attarder avant tout sur ses acteurs en négligeant tout le reste. Si les dialogues sont parfois dantesques, le scénario beaucoup trop bancal et les différentes faiblesses du staff techniques plombent immanquablement le film.


Titre Français : Comment tuer son Boss ?
Titre Original : Horrible Bosses
Réalisation : Seth Gordon
Acteurs Principaux : Kevin Spacey, Colin Farrell, Jason Bateman, Charlie Day, Jennifer Aniston et Jason Sudeikis
Durée du film : 01h40
Scénario : Michael Markowitz
Musique : Christopher Lennertz
Photographie : David Hennings
Date de Sortie Française : 17 Août 2011